BREVET DE L’ATELIER MOBILE DE FABRICATION ADDITIVE MÉTALLIQUE

Publié le

Le Campus de Nanterre (Région Ile-de-France/Centre-Val de Loire)  a déposé le brevet d’un Concept général d’usine mobile industriel adapté à des environnements contraints type ATEX et CRM. Ce brevet vient d’être publié le 21 juin 2019 à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle.

Après le brevet de la table A2P2 publié en début d’année, cette nouvelle publication ouvre la voie au transfert technologique et de compétences.

L’invention de Messieurs David Failly, Christophe Bourgognon, Stéphanie Buisine, Thibaut Morin et Benoît Roekens, entres autres, permet d’obtenir un atelier flexible, modulaire, manipulable et transportable, notamment par camion, offrant ainsi de nouvelles possibilités en termes de mutualisation des installations.

Déjà expérimentés pour son bâtiment démonstrateur installé sur le campus de Nanterre en 2014, les modules constitués d’anciens containers maritimes – outre l’aspect de développement durable – offrent toutes les garanties de robustesse, de modularité, de manupulabilité, d’étanchéité, de transportabilité.

Cette unité mobile est le fruit de 3 années d’études et de conceptions dont la réalisation particulièrement réussie est le fruit d’une intense collaboration industrielle entre le CEFIPA, CESI Ile-de-France, CAPSA et AddUp.

Préparés dans les ateliers CAPSA près de Lyon, les containers ont été assemblés pour former l’Unité Mobile et ont accueilli l’imprimante métallique d’AddUp.

Pour prouver la gestion et le pilotage du processus industriel, une pièce a été réalisée avant le démontage de l’Unité et son transport complet pour l’Ile-de-France.

Aujourd’hui installée sur le Campus CESI de Nanterre, cette unité est totalement opérationnelle dans le respect des délais et des budgets initiaux.

Après validation du concept général d’usine mobile 4.0, 9 premiers apprentis ingénieurs CESI dans le cadre du CEFIPA, ont achevé leur formation « Option FAM » de 200 heures en ayant eu accès à l’imprimante métallique.